• Atelier A.L

Parquet : quel motif choisir ?

Vous avez du mal à choisir entre tous les types de parquet qui existent pour votre futur salon ? Cet article est fait pour vous ! Nous allons vous expliquer les différences et leurs particularités.



Le parquet point de Hongrie


Le parquet point de Hongrie est l'un des plus demandé et fait partie des grands classiques des parquets. Il est souvent choisi pour son élégance et sa connotation aux appartements Haussmanien. Il se compose de lames de longueurs égales assemblées en chevrons. Coupées à 45° aux extrémités afin de les coller bord à bord et former un motif en "zigzag". La juxtaposition dans deux sens différents offre de nombreuses nuances et du caractère à ce type de parquet.


A noter : Il est principalement créé sur mesure, selon vos goûts, vos besoins et – surtout – vos moyens.




Le parquet bâtons rompus


La pose du parquet à bâtons rompus ressemble beaucoup à celle du point de Hongrie, il est parfois difficile de faire la différence. On retrouve là aussi le motif chevron, les lames de longueurs égales et des nuances de teintes en fonction de l'orientation. Ce qui diffère, c'est la coupe à angle droit des extrémités et la pose en quinconce. Celui-ci est plus simple à poser et plaît beaucoup aux amateurs de parquet.




Le parquet Versailles


Ce type de parquet a été conçu comme son nom l'indique pour le célèbre Château et est très complexe. C'est un assemblage d'encadrements carrés dans laquelle des carrés plus petits sont embrevés dans des lames de bois entrelacées posés à 45°. Il se pose généralement en diagonale dans les pièces de grandes superficies. A l'origine, le format de ces feuilles était de 1,0m x 1,0m mais il en existe désormais d'autres tels que 600 x 600mm. Il est parfois surnommé parquet à la Française.




Le parquet Chantilly


Le parquet Chantilly a un motif similaire à celui du parquet Versailles.

La différence se trouve dans l'orientation des traverses par rapport à l'encadrement. En effet, dans le premier type les carrés et traverses sont parallèles au cadre tandis que dans le deuxième ils sont placés en diagonales. Ce parquet porte le nom de la demeure royale où il a été installé pour la première fois, le château de Chantilly, au nord-est de Versailles.




Le parquet à l'anglaise

Le parquet à l'anglaise est sans conteste le type de pose le plus connu et le plus utilisé dans nos intérieurs. Il est à la fois plus économique (moins de découpes) et plus facile à poser (moins de travail), il est donc à la portée du plus grand nombre. Mais là, aussi il existe plusieurs types de poses :


  • Coupes perdues

Les lames sont de même largeur, mais sont de longueurs variables. Ce type de pose est le plus avantageux, car il permet de réutiliser les "chutes" des lames coupées lorsque l'on a atteint le bord de la pièce, en les replaçant au début de la rangée suivante. Les joints sont alors irréguliers et aléatoires.


  • Coupe de pierre

Cette fois-ci, les lames sont de largeur et de longueur égales. Celles-ci sont placées de sorte à ce que les joints soient alignés pour donner un dessin plus régulier.




Le parquet mosaïque


Le parquet mosaïque est composé de petits morceaux de bois assemblés de façon à former des motifs. Son nom vient du procédé de la mosaïque où l'on assemble de petits morceaux de faïence afin de créer des motifs. C'est l'orientation des lames qui lui donne ces différences de teintes et cet aspect de damier.



Nous espérons que cet article vous aura plu et vous aura aidé à vous orienter parmi les nombreux motifs de parquet qui existent aujourd'hui.



Lauriane Pot : 06.50.55.63.10 / Anaïs Bonjean : 06.89.64.83.22

pot.bonjean@gmail.com

 Anaïs Bonjean & Lauriane Pot

Lyon     ©2020 by Atelier A.L      Mentions légales.